Le teaser

Un nouveau cycle

Radio live – La Relève, un nouveau cycle de récits de vies du monde entier sur scène mené par le collectif Radio live.

Le spectacle peut s’envisager sous deux formes

  • les portraits (1h10)
  • les récits croisés (2h)
Logo-FaP-2021-noir fondation-hermes
radiolive-qui-sommes-nous

Dans le prolongement du projet Radio live mené depuis 2013 sur scène, où une cinquantaine de jeunes de plus de 30 nationalités ont témoigné de leurs histoires, Aurélie Charon et Amélie Bonnin (co-fondatrices, avec Caroline Gillet, du spectacle documentaire Radio live) ouvrent un nouveau cycle de ce projet collectif et international sans équivalent, qui fait résonner des amitiés et un dialogue au long cours entre des jeunes gens engagés du monde entier : La Relève.

 

Une forme scénique renouvelée, avec des images filmées où les visages des générations précédentes et de celles qui arrivent entrent dans l’histoire.

 

Ils·elles ont entre 20 et 30 ans sur scène. Mais entre 6 et 85 ans sur l’écran.

visage1-1 visage4-1 visage5-1 visage8-1

Nous aimons provoquer des rencontres qui n’auraient pas dû ou pas pu exister. Nous avons créé une communauté de jeunes gens engagés, qui se relaient pour se raconter.

Eux n’ont rien préparé. Ils nous font confiance.

 

De ces 10 premières années de rencontres et de documentation, pour la radio et pour le projet scénique, nous avons conservé des enregistrements sonores, vidéos, des photographies, nous avons compilé des dessins, des archives, des traces, des souvenirs autour de leurs histoires.

 

Aujourd’hui nous partons filmer chez ceux que nous connaissons, pour apporter sur scène leurs paysages, leurs familles, leurs parents, grands-parents, leurs pays.

 

C’est aussi une nouvelle génération qui entre en scène : celles et ceux qui ont entre 11 et 20 ans aujourd’hui.

Ils·elles ne portent pas le même regard que leurs aîné·e·s sur les conflits traversés, les envies de futur, la génération de leurs parents…

 

La Relève écrit déjà sa propre histoire.

hors-piste-radio-lives©herve-veronese

Nous ne sommes plus seules à les interpeller : leur monde les interroge.

Le dialogue entre la parole au plateau et les images filmiques est réinventé, les voyages effectués en vue de ce spectacle nous permettent de recueillir une matière vidéo inédite, de provoquer et d’enregistrer des échanges entre les générations, afin de donner à voir et à entendre différents points de vue sur des histoires communes, des territoires partagés, une société en mouvement.

diffusion-1

La Relève se décline en deux propositions scéniques : une forme chorale où l’on assiste aux récits croisés de deux « personnages » ; et des portraits individuels, dont chacun peut être vu comme un épisode d’une série.

Avec Emma Prat à la musique live pour les formes portraits et Dom La Nena pour les formes récits croisés, Radio live – La relève explore la mise en scène de la parole documentaire à travers une écriture en direct entre images filmées et paroles spontanées. C’est un dialogue continu entre la scène et l’écran qui se crée.

hors-piste-radio-lives©herve-veronese-1
diffusion-2

Des ateliers autour du récit documentaire sont menés par les membres du collectif (Aurélie Charon pour la radio et le son, Amélie Bonnin pour l’image, Yannick Kamanzi autour du récit de soi, Hala Rajab et Robin Robles sur l’écriture et la réalisation de petits films etc.).

hors-piste-radio-lives©herve-veronese-2

Nous avons travaillé dans les collèges, lycées, en prison.

Ces ateliers sont à géométrie variable, ils s’inventent chaque fois avec le lieu d’accueil, selon la durée et la nature du groupe, mais chaque fois, nous sensibilisons les participant·e·s à l’écriture, au récit documentaire, à la radio, à la narration par l’image, au portrait.

Ils et elles réfléchissent aux récits manquants, et vont récolter ou écrire ces histoires, d’autres vies que les nôtres.

hors-piste-radio-lives©herve-veronese-3

Les conceptrices

Amélie Bonnin

Le travail d’Amélie Bonnin est à la frontière entre différentes disciplines. Après des études de design graphique à Paris puis à Montréal, elle se forme à l’écriture de scénario à la Fémis. Selon les projets, elle manie l’écriture, la vidéo et le dessin, pour mettre en forme des récits.

Elle a réalisé deux documentaires La mélodie du boucher (arte), et La bande des Français (France 3, co-réalisé avec Aurélie Charon).

 

En 2021 elle écrit et réalise Partir un jour, son premier court-métrage de fiction, une comédie musicale avec notamment Bastien Bouillon et Juliette Armanet, qui remporte de nombreux prix en festivals (Prix du public et prix de la meilleure musique au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand ; Prix de la critique, prix du public et prix d’interprétation masculine au Festival Off-courts Trouville ; Film d’ouverture du Festival International du Film Francophone de Namur (…)).

Parallèlement à ses projets en tant que scénariste-réalisatrice, elle poursuit son activité de Directrice Artistique, et signe notamment la maquette de la revue La Déferlante.

amelie-bonnin

Aurélie Charon

Productrice à France Culture, elle anime Tous en scène, le magazine du spectacle vivant (samedi 20h) et coordonne l’espace de création radiophonique L’Expérience (dimanche 22h et en podcast original).

Diplômée de Sciences Po Paris, Paris III, New York University, elle réalise depuis 2011 des séries documentaires sur la jeunesse engagée pour Radio France, dont Underground Democracy à Gaza, Téhéran, Alger et Moscou. Elle a engagé un travail au long cours sur la jeunesse française avec Une série française (2015 France Inter), Jeunesse 2016 (France Culture) et le film La Bande des Français réalisé avec Amélie Bonnin pour France 3 (2017). Elle fait le récit de ses voyages dans le livre C’était pas mieux avant, ce sera mieux après, paru aux Éditions L’Iconoclaste.

Elle créé avec Caroline Gillet et Amélie Bonnin le projet « Radio live, une nouvelle génération sur scène », pour porter ses documentaires au plateau. Elle a créé avec Mathilde Gamon la structure Radio live production.

aurelie-charon